Written by 14 h 02 min Salle de presse

[Journée Internationale des Droits des Femmes] Violences verbales, outrages sexistes : Quivive-app ne libère pas la parole, elle l’enregistre

Un rapport de la Haute Autorité à l’égalité hommes-femmes réalisé en 2015 a démontré que 100% des femmes qui utilisent les transports en commun ont subi au moins une fois dans leur vie du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle. Un chiffre effroyablement alarmant, d’autant plus lorsque l’on constate que 95%* des victimes d’injures ne se déplacent pas dans les commissariats ou gendarmeries, par manque de preuve. D’une volonté de contribuer à la réduction de l’insécurité est née Quivive-app, la première application de lutte contre le harcèlement et les violences verbales. L’application française permet, jusqu’à 20 minutes* après l’événement, la restitution de l’enregistrement vocal de son environnement sonore, pour toutes les victimes de harcèlement, escroquerie, rackets ou agressions verbales. L’impunité n’existe plus, la victime peut faire valoir ses droits. La liberté individuelle et l’intégrité des données personnelles restent garanties puisque l’application efface les données non-exploitées par l’utilisateur(trice).

*Source : Rapport d’enquête « Cadre de vie et sécurité » – 2019 

(Visited 44 times, 1 visits today)
Close